Dis, Maman, c’est quoi un « enfant »?

Un peu d’étymologie…Dans ce monde de brutes…

Les mots que nous utilisons chaque jour sont des « porteurs de sens » dont bien souvent le sens nous échappe, justement. Dans le cas de l’enfant, dont il est question ici et dont il sera question tout au long de la rédaction des articles qui composeront ce blog, je pense qu’il est essentiel de refaire un saut vers les origines. Parce que c’est bien en traversant les âges que nous pouvons percevoir toute l’imprégnation d’un terme sur les sujets qu’il est amené à désigner.

Parce que oui, en fait, c’est quoi un « enfant » ?

Ou en tout cas, d’où vient ce mot ? Comment tout cela se construit et qu’est ce que cela implique ?

L’enfance désigne au sens propre « la période de la vie humaine, de la naissance à l’adolescence. »[1]  

Au sens figuré, il s’agit du « moment initial ou fondateur, qui est à l’origine de… (l’enfance de l’humanité) »[2]

Parallèlement, je me suis rendu compte au cours de mes recherches que bon nombre d’expressions de la langue française comportant le mot « enfant », sont à visée plutôt (voire carrément) péjorative. Ainsi, « Ne fais pas l’enfant ! », « Cesse tes enfantillages ! », « Retomber en enfance »,… sont autant de proverbes et d’expressions signifiants chez l’adulte, un certain degré d’immaturité, de puérilité, de naïveté.

Le mot « enfantillage » comporte d’ailleurs parmi ses synonymes :

« futilité, frivolité, niaiserie, bêtise, baliverne, caprice ( !!!), sottise, naïveté, gaminerie, simagrée… » [3]

J’en passe et des bien pires…

Aussi, je trouve pertinent de rappeler que l’on parle de « familles de mots » pour désigner les termes partageant la même racine. D’ailleurs, voyons ce que nous dit l’étymologie du mot « enfant » :

 « Enfant nous vient du bas latin ‘’infans’’ pour ‘’non fans’’. Du latin ‘’in farer’’, celui ‘’qui ne parle pas’’, issu du verbe grec ‘’femi’’, celui ‘’qui ne sait manifester sa pensée par la parole’’ […] Plus tard, cet ‘’infans’’ sera un individu et deviendra une personne lorsqu’il franchira les étapes de l’instruction puis de l’étude…Il deviendra donc en latin, un ‘’puer’’[4]

Pour DOEDERLEIN au 19ème siècle, ‘’infans’’ est considéré comme étant le premier stade du ‘’puer’’ qui englobe la personne, de sa naissance à son âge adulte. Dans le même temps l’auteur indique que ce qui  fixe l’entrée dans l’âge adulte est la capacité de procréation d’un individu. L’enfant est donc défini par son absence de capacités (de parole, d’expression de la pensée, puis de procréation…).

Un enfant serait-il donc « celui qui n’est pas encore » ?

 « Cet enfant, le ‘’puer’’ latin vient du verbe latin ‘’parere’’ comme l’indique DODERLEIN. Ce verbe, ‘’parere’’ possède le sens d’enfanter, accoucher, mettre bas, engendrer. Ce verbe ‘’parere’’ donne en latin le mot ‘’parens’’ désignant le père ou la mère, les grands-pères, l’aïeul, les parents, les proches. »[5]

Ainsi, « parent » et « enfant » définissent chacun un stade du cycle de la vie de l’individu tout en étant des termes liés à la même racine (encore une analogie avec la famille et son fameux ARBRE généalogique ;-)).

Et si tous les individus ne deviendront pas des « parents », ils ont tous pour autant, été des « enfants ». Cette dimension temporelle évoquant différents stades de la vie d’un seul et même individu tend à nous amener progressivement vers cette vision humainement égalitaire. Un adulte étant un « ancien enfant » et un enfant étant de ce fait un « futur adulte ».

Somme toute, malgré les évolutions de ces dernières décennies concernant la connaissance et la compréhension du « monde de l’enfance », difficile de ne pas évoquer le « poids des mots », qui peut, parfois être lourd à porter. Et si l’on prend du temps « pour s’y faire », l’on en prendra tout autant pour « s’en défaire ».

Ainsi, ces quelques minutes d’étymologie laissent entrevoir l’implication du terme, du mot à proprement parler, dans la place que nous réservons à nos « petits êtres » dans la société:

Bah oui, finalement, à quoi bon écouter « celui qui ne parle pas » ?

C’est cette place, toute singulière, qui fera l’objet d’un article à venir, dont vous trouverez le lien ici même : ………

Aude

[1] Larousse

[2] Idem

[3] Synonymo, Dictionnaire des synonymes en ligne, source Internet.

[4] https://sites.google.com/site/etymologielatingrec/home/e/enfant

[5] Louis DOEDERLEIN, Manuel de synonymie latine, Édition française (publiée avec l’autorisation spéciale de l’auteur par Th. Leclaire), Paris, 1873

Publicités

Une réflexion sur “Dis, Maman, c’est quoi un « enfant »?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s