*Punition ou conséquence naturelle ?*

Publicités

4 réflexions sur “*Punition ou conséquence naturelle ?*

  1. lamas dit :

    Bonjour l article m a intéressée cependant je me demande si il n a pas ses limites avec les ados.par exemple l utilisation du tel portable nous avons essayer de trouver un accord commun sur l heure a laquelle elle doit le poser le soir ,la règle non negociable chez nous le portable est interdit la nuit avec explication de nos raisons .pour la journée,on lui a demander de réfléchira qq chose de raisonnable, elle voulait le poser quand elle en aurait envie sauf que c vraiment une addictions chez les ados autant dire que elle l aurait tt le temps puis apres nos arguments elle propose vers 22h30 parce que d après elle tout ceux de sa classe peuvent le garder sans limite de durée : résultat des sms a 3h matin etc…apres discution nous nous sommes mis d accord sur 20h45 pour qu elle puisse y aller un peu apres ces devoirs besoin de décompresser selon elle.sauf que régulièrement nous devons lui rappeler notre accord car elle déborde. La difficile je l avoue de ne pas vouloir sanctionner pour qu elle respecte son accord……. elle sait que nous lui faisons confiance .par contre pour la règle la nuit nous sommes intrangisant, si elle utilise son tel la nuit elle s expose à une sanction.je ne vois pas ca comme une action punitive abusive mais comme une conséquence de non respect des règles comme je vole dans un magasin c est interdit (loi)j ai une sanction. Pas facile de mettre une différence entre punition et sanction

    J'aime

  2. Fanette dit :

    En effet, ce cas est délicat. S’il s’agit bien d’une addiction, la situation est toute différente.
    On pourrait se poser la question : est-il efficace de punir un alcoolique qui a bu du vin, si la bouteille était à côté de lui toute la nuit ? Est-il efficace de priver l’alcoolique de sa bouteille durant la nuit ? Est-ce que cela va résoudre la situation ? Renforcer le lien de confiance entre les deux parties ?
    Punir quelqu’un qui a un comportement d’addiction : est-ce utile ? Cela diminue-t-il l’addiction ? Ou bien est-ce que cela culpabilise ? Coupe le lien (probablement déjà abîmé?) ?
    Je crois que, dans le fond, le « vrai » problème n’est pas tellement l’addiction en soi (téléphone portable, écrans, ou autres) mais plutôt : pourquoi cette addiction s’est-elle mise en place ? Quand une personne tombe dans une addiction, il y avait, en amont, un terrain propice à cette addiction. Ce terrain s’est établi dans un environnement (la société, la famille, la situation scolaire, le cercle d’amis… c’est très vaste). Quel est ce terrain ? Pourquoi une addiction a-t-elle été rendue possible ?
    Dans ce cas précis, punir ou priver de téléphone ne résoudra pas le « problème » à sa source.
    Le téléphone portable n’est que le symptôme. Il y a forcément, en amont, des besoins non satisfaits qui ont creusé une place pour l’addiction.
    Est-ce que cela vous parle ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s